La mafia japonaise

La Mafia Japonaise, les Yakuzas, est une des pègres les plus anciennes du monde, dont les début peuvent être datés de l’époque Tokugawa ( 1603-1868). Révolution Meiji, puis dans l’après-gurre, acquis une position plus centrale, à la fois dans les activité économique du Japon mais aussi dans son paysage symbolique.

On dénombre à l’heure actuelle quatre grandes familles mafieuses au Japon. Les Yamaguchi-gumi (la plus grande famille regroupant à elle seul près de 45% des Yakuzas), les Sumiyoshi-reng, les Inagawa-kaï, et enfin les Tōa Yuai Jigyō Kummiai (regroupant beaucoup de Coréens). Malgré leurs intérêts divergents, ces 4 grandes familles répondent à une organisation hiérarchique similaire.

Le chef de clan, patriarche, est appelé «Oyabun» (littéralement «parent, chef»). Chaque membre faisant partie du clan doit accepter le statut de kobun («enfant, protégé»), promettant obéissance et fidélité inconditionnelles au chef. En contrepartie, l’Oyabun offre à tous ses kobuns, protection et bons conseils. L’Oyabun est entouré de conseillers, les Komon, qui occupent des postes administratifs et judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *